Dans cet article, nous allons parler de dyspnée.

Elle se définit comme une perception inconfortable de la respiration.

Ont peut placer la dyspnée dans 3 grandes catégories.

Les causes physiologiques de la dyspnée

Dans les causes de la dyspnée, on retrouve des problèmes directement liés au corps.

je vais les classer en grande classe;

  • Les problèmes pulmonaires
  • Les causes cardiaques
  • Les origines générales

Parmi ces 3 grandes causes physiologiques, il y a des sous-causes.

  • Les problèmes pulmonaires:

-l’asthme

-la bronchite

-l’emphysème

-les corps étrangers (champignons, etc.)

-Les maladies « restrictives » (fibrose pulmonaires, ablation d’un poumon etc)

  • Les causes cardiaques

-insuffisance cardiaque

-œdème pulmonaire

-rétrécissement mitral et aortique

  • Les origines générales

-Attribuées à la composition du sang (anémie)

Les effet de la dyspnée sur le corps

Les effets de la dyspnée se traduisent par une gêne légère ou intense des fonctions respiratoires.

La personne qui est atteinte de dyspnée a du mal à respirer, des fois sans faire le moindre effort.

Un diagnostique médical est OBLIGATOIRE pour savoir si votre état d’essoufflement est dû à un des trois problèmes ci-dessus.

Il peut arriver que cette dyspnée n’en soit en réalité pas une, mais juste une habitude de mal contrôler sa respiration.

Elle peut être due aussi à un stress ou une angoisse profonde.

Une dyspnée non-traitée peut mener à de sérieuses complications respiratoires, voir dans certain des cas, à un perte de conscience due au manque d’oxygène.

Dans d’autres cas, une dyspnée non traitée peut mener vers une hospitalisation voir même à au décès de la personne si elle n’est pas soignée dans un hôpital.

Traitement de la dyspnée

Selon les différents symptômes de la personne concernée, différents traitements sont administrés.

  • le LASER YAG et la cryothérapie ( L’intérêt du LASER YAG réside dans la rapidité des résultats, d’où son intérêt en urgence, et de sa reproductibilité).
  • Les prothèses endobronchiques (sont indiquées dans les compressions extrinsèques de la trachée ou des bronches).
  • Drainages et chirurgie

-drainage simple

la symphyse pleurale

La pleurectomie

  • L’anxiété accompagne toute sensation de dyspnée (elles se majorent mutuellement).

les moyens médicamenteux;

les corticoïdes

la morphine

Les sédatifs

l’oxygénothérapie

l’inhalation d’anesthésiques locaux

autres moyens thérapeutiques;

la transfusion sanguine (pour l’anémie)

-La kinésithérapie respiratoire

le soutien psychologique

Conclusion

Il est indispensable de consulter un spécialiste pour être sûr de l’approche médicale adéquate.

Si dans un premier temps, vous essayez des techniques de respiration contrôlée et qu’elles ne fonctionnent pas au bout de quelques jours (5 à 7 maximum), prenez rendez-vous avec votre médecin traitant

Il vous orientera vers une solution adaptée à votre problème, qu’il soit d’origine physiologique ou psychologique.

Ces quelques liens pourront vous aider si votre dyspnée est due à l’angoisse ou au stress