Dans cet article, nous allons voir ensemble la définition dans les grandes lignes de ce qu’est le stress

On va parler de son effet sur le corps et sur les fonctions vitales.

Nous conclurons par une petite définition simple de ce qu’apporte le stress.

Définition rapide du stress:

Qu’est ce que le stress?

C’est tout simplement une réaction naturelle à une stimulation extérieure.

Par exemple, un oiseau voit un chat…

Il s’envole pour ne pas se faire manger…

La même chose nous arrive constamment tous les jours.

Quand le stress nous touche?

Le stress nous touche par bien des façons.

Par exemple, quand vous quittez les yeux de la route 2 seconde et que devant vous, la voiture se met à freiner brutalement.

Cela engendre un réflexe cognitif qui nous fait appuyer fort sur le frein (encore faut-il l’avoir vu freiner) sans que l’on ne réfléchisse.

Ceci est un très bon exemple pour définir ce qu’est le stress.

D’où vient le stress ?

Le stress vient d’une petite partie de notre cerveau que l’on appelle « cerveau limbique« .

C’est entre autre la partie du cerveau qui abrite nos émotions telles que notre peur ou notre partie dite « Reptilienne »

Le stress part du cerveau limbique, dévale le tronc cérébral en direction du cœur et de toutes les parties du corps via le système nerveux végétatif, en gros 🙂

 

Comment le stress affecte les fonctions vitales ?

Le cœur et le stress

Le système nerveux central est directement relié au cœur par un réseau de nerfs extrêmement complexe

Pour faire simple, notre cœur et notre cerveau son connectés par un gros câble que l’on appelle « tronc cérébral »

Ce câble envoi le signal d’alerte au cœur aussi vite que le fait la lumière dans une fibre optique (environ 330 000 km sec)

Pour reprendre l’exemple de la voiture, c’est la raison pour laquelle on ressent le stress avant d’appuyer sur la pédale de frein.

La partie du cerveau qui calcule le choix le plus logique s’appelle « néo-cortex » qui lui, met un peu plus de temps à réagir (environ 1sec…)

Réaction du corps au stress

Le corps régit différemment suivant le facteur de stress.

Par exemple, un rendez-vous important peut engendrer une hyper-ventilation due au stress.

Et une personne souffrant d’un stress post-traumatique pourra avoir une réaction type « fuite/combat » face à une situation, un son, ou même une image qui lui rappelle le souvenir traumatique.

Le stress et le sang.

Dans certaine situations stressantes, comme par exemple une bataille.

Le cerveau envoie l’information au corps pour arrêter d’irriguer en sang les extrémités (doigts et membres) du corps et l’envoie vers les organes vitaux (reins, foi, poumons, etc)

Le sang devient beaucoup plus épais pour limiter la perte de sang et favoriser le bouchage de la blessure grâce à l’hémoglobine.

Toutes ces choses arrivent dans certains facteurs de stress.

Comme le typique fuite/combat, où le corps réagit pour sa survie.

Pour conclure cet article

  • Pour résumer brièvement la définition de stress, c’est une réaction naturelle qui est semblable à toutes les fonctions physiologiques (respirer, manger, boire, etc)

  • Le stress fait partie de la nature, ne luttez pas contre mais apprenez à le gérer, de toutes façons, il sera la toute votre vie 🙂

Pour trouver plus d’articles relatifs au stress, vous pouvez consulter le blog.

Permettez moi de vous offrir un livre qui ma couté 90 heures de ma vie et 200 euros de mon porte monnaie !