Le stress en voiture (j’ai peur de conduire)

La voiture de nos jours est une formidable invention, mais « j’ai peur de conduire » reviens souvent dans votre tête.

La voiture nous permet entre autre de voyager d’un point A à un point B sans trop d’efforts.

Malheureusement, il existe le stress en voiture.

Beaucoup de monde sont stressés en conduisant leur voiture.

Conduire une voiture est une chose assez simple.

Dans le pire des cas, il nous faut une soixantaine d’heures pour arriver à maîtriser cet engin.

Il n’empêche que même pour les conducteurs les plus aguerris, la conduite peut engendrer un grand stress.

Comme par exemple dans les bouchons, qu’ils soient quotidiens ou occasionnels, ils peuvent engendrer des pensé comme « j’ai peur de conduire, je ne veut pas avoir d’accident ».

Comme par exemple pour les vacances, la chose importante à retenir là-dedans c’est le stress qu’ils subissent.

j ai peur de conduire, voila se que je risque :

  • Des accidents mortels

  • Du stress pour toute la journée

  • Au quotidien, des maladies physiologiques comme des ulcères, des arthrites, des gastrites, etc…

  • Des fautes d’inattention

  • Au quotidien, un manque de motivation pour prendre le volant.

  • Des dépressions, dues au stress en voiture

  • De l’angoisse, due au stress en voiture

  • Des troubles du sommeil.

  • Une tendance à regarder son téléphone pour s’évader de la voiture.

  • L’irritabilité au volant.

  • L’irritabilité avec son entourage, quand on est au volant.

  • Une tendance à vouloir allez plus vite pour arriver plus vite.

  • Le non respect des distance de sécurité

  • L’agressivité avec les autres usagés de la route

  • Le stress en arrivant au travail.

  • Une tendance à endommager son véhicule involontairement.

  • Perdre son permis à cause d’un excès de vitesse

  • Une tendance à fumer au volant

La liste est encore très longue, j’ai préféré m’en arrêter là.

L’irritabilité au volant

Il est très facile de devenir très rapidement irritable au volant.

S’énerver contre les autres usagers de la route ou même contre son propre entourage.

Le stress engendré peux aussi mener à de terribles accidents.

Les accidents dus à la crispation que le conducteur subit en étant stressé ou l’énervement causé par un autre.

Tous le monde stresse au volant, conducteur confirmé ou débutant

Tous les conducteurs ne sont pas stressés.

Mais il y a certaines personnes qui, à cause de telle ou telle situation, ne sont pas tranquille à l’idée de prendre le volant.

Parfois même d’acheter une voiture et de commencer à la conduire peut engendrer un certain malaise.

Le fait est que ces troubles sont pratiquement tous dus à une cause et que cette cause peut-être traitée efficacement sans le moindre consommable ou consultation d’un spécialiste mental comme des psychiatres ou des psychologues.

Je ne dis pas que leur métier est inutile, mais il a un certain cout.

Et ce cout n’est pas nécessairement à l’échelle de l’aide qu’ils vous fournissent.

Vous pouvez seul arriver à des résultats concrets sans avoir besoin de passer par des spécialistes.

Pour ça, il vous suffit d’apprendre les rudiments de comment fonctionne le stress et de comment vous pouvez efficacement y remédier par vous-même.

Le travaille du spécialiste.

Le travail du spécialiste mental et de vous faire prendre conscience de ce qui ne va pas est que vous trouviez vous-même une solution.

Leur métier ne s’arrêter pas à ça, mais c’est une partie de leur travail.

C’est la plus grande partie qui nous intéresse, voilà pourquoi je dis que leur consultation n’est pas nécessaire dans ce sens.

Le stress en voiture et le stress post-traumatique

Pour les personnes atteintes de stress post-traumatique lié aux accidents de la route, cet article n’est bien évidemment pas destiné à eux.

Cet article est destiné aux personnes qui subissent un stress léger ou de moyenne intensité.

Ce que j’entends par là est tout bonnement le stress lié au tracas du quotidien est au traumatisme mental de la route léger.

Définition d’un stress post-traumatique

le stress post-traumatique se définit par un choc émotionnel important.

Celui-ci est ancré dans la mémoire d’une façon particulière.

Ce genre de choc est lié directement au cerveau limbique.

Le cerveau interprète ce choc comme une erreur de sa part, et donc, de la part de la personnes concernée.

Le système de « fuite, combat » dont tous les animaux terrestres disposent.

Ce qui a pour effet de vous placer en position de « fuite ou combat » à chaque fois que vous vous retrouvez dans la même situation vécue, ou une situation qui s’en rapproche.

Voila pour quoi il est si difficile de traiter ce genre de cas.

Il se peut qu’il ne soit jamais totalement remis.

Pour votre cerveau, cela ne doit plus jamais se reproduire, donc à chaque situation, son ou image, votre cerveau limbique vous envoie cette émotion pour vous rappeler à quel point ça fait mal.

Le stress en voiture: exercice

Pourquoi ne pas passer immédiatement à la pratique ?

Les exercice que je vais vous donner dans cet article sont utilisables par tout le monde.

Relativisez

Commencer par relativiser.

Il est nécessaire de relativiser pour la simple et bonne raison que ce qui doit arriver arrivera.

Et ce qui ne dois pas arriver, n’arrivera pas.

Donnez vous un petit calcul tout bête, prenez le nombre d’automobiliste qui meurent chaque année en France.

Ils sont aux alentours de 5000.

Maintenant, notez le nombre d’automobilistes qui circulent sur les routes par jour.

Il me semble qu’ils sont à peu près 18 million.

Quelles sont les chances que vous avez aujourd’hui ou demain ou encore dans 10 ans de mourir au volant ?

Si on prend 18 millions que l’on multiplie ce chiffre par 365 qui correspond au nombre de jours de l’année.

Nous avons approximativement cinq ou six milliards, je ne vais pas faire ce calcul à votre place.

Je m’adresse aux personnes qui stressent à cause des risques d’accidents mortels sur la route.

Bien sûr, il ne faut pas augmenter les risques bêtement comme consommer des substances interdites et inappropriées à la conduite d’un véhicule à moteur.

Pour les conducteurs débutants

Conseils

Je vais maintenant adresser un conseil pour les conducteurs débutants qui vont passer leurs permis ou qui ont leur permis et qui stressent de conduire leur première voiture.

En fait, il y aura plusieurs conseils.

Tout d’abord, mâcher un chewing-gum peu s’avérer bien utile pour le stress en voiture.

Je l’ai fait pendant l’examen de conduite et je n’étais pas encore tout à fait relax mais je m’acharnais sur mon chewing-gum et ça me déstressais.

Pour la premier voiture

Après, pour les personnes qui viennent d’acheter leur première voiture, relativisez.

Dites-vous bien que la crainte de l’abîmer vous fera bien plus de mal que de vraiment l’abîmer.

Relaxez vous et répétez la petite phrase « tout va bien » même si vous doutez de cette phrase.

La répéter encore et encore dans votre tête vous fera vous conduire inévitablement comme cette phrase vous le dis.

La pensé  » j’ai peur de conduire » et le calcul des probabilités.

Vous pouvez aussi évaluer très bien les risques liés aux accidents en faisant le calcul des probabilités que le fruit de votre stress se produise réellement.

J’ai peur de conduire par ce que j’ai peur d’avoir un accident ou que je n’est pas confiance en moi peut aussi être résolu avec cet technique.

Vous pouvez avec cette technique savoir avec précision si votre angoisse est légitime ou non.

Le soldat du débarquement.

Pour la petit histoire, un soldat de l’armée américaine pendant le débarquement du 6 juin 1944 à utilisé ce principe pour savoir qu’elles étaient ses chances de survivre sur cette plage.

Il débarqua et se creusa un trou juste assez profond pour y contenir un homme.

Et il se disais que son dernier jour était arrivé.

Il se calma et décida de calculer la probabilité qu’un obus lui tombe dessus en plein dans le trou ou il se trouvait.

Il savait que la plupart du temps, c’est les éclat de l’obus qui sont meurtriers.

les obus ne tombent que très rarement sur une personne.

Il en venu à récupérer un bout de taule laissé par un bateau en miette et le mettre par dessus sont trou.

Il calcula qu’il avait environ 1 chance sur 300 000 d’être touché directement par un obus.

S’endormir sur la plage martelée par les tirs et il fut réveillé vers 14h quand les troupes débarquaient.

Restons « Zen »

Une petit phrase que l’on a tous entendu un jour, « restons Zen ».

Cette phrase est tirée du film Ace Ventura joué par Jim Carrey.

Et bien cette petite phrase peut vous être très utile, surtout au volant.

Par exemple, si vous constatez que l’on vous colle de trop prés, que ça vous agasse, et que vous voulez le faire comprendre au conducteur derrière vous, ne le faite pas.

Abstenez vous, répétez autant de fois que possible « restons zen » dans 1 minute.

Je sais que ce n’est pas facile, mais il faut se forcer à ne pas s’occuper de l’individu qui manifestement est plus pressé que vous.

La respiration lente pour soigner la pensé « j’ai peur de conduire »

Pour tous les conducteurs, qu’ils soient novices ou non, le fait de respirer calmement est primordial.

Vous devez contrôler votre respiration autant que possible.

Il est impossible de stresser en aillant le cœur qui bas lentement.

Vous arriverez plus facilement à vous relaxer et ne plus stresser en voiture si vous contrôlez votre respiration.

La musique

Il est certain que si vous stressez ou que vous êtes un peu nerveux au volant.

Si vous mettez de la musique d’un genre un peu « énergique » comme de l’électro ou hard-rock, il ne faut pas s’attendre à ce que votre rythme cardiaque ralentisse.

Il va être en accord avec votre émotion ressentie par votre musique.

Si celle-ci est d’un rythme énergique, votre émotion et donc, votre rythme cardiaque suivront automatiquement.

Méditer avant de conduire

Méditer avant de conduire est particulièrement efficace pour se détendre avant de prendre le volant.

Cela permet de ne plus focaliser sa concentration sur les choses qui nous font stresser.

Par exemple, si vous stressez de vous rendre au travail par ce que vous savez que vous allez tomber dans les bouchons, etc…

Méditer vous fera le plus grand bien pour arrêter de stresser en voiture dans n’importe quelle situation.

Souriez à tous le monde

Lancez vous le défi de sourire à toutes les personnes que vous croiserez sur votre chemin.

Sur la route du travail par exemple, même si vous n’y croyez pas.

Au bout de 3 ou 4 personnes que vous regarderez avec un sourire, même un faux, cela vous fera rigoler.

On ne peut physiologiquement pas rigoler et stresser, c’est impossible!

Résumé des exercices à faire pour se relaxer en voiture

  • 1) Relativisez

 

  • 2) Mâchez un chewing-gum

 

  • 3) Répétez la phrase « tout va bien »

 

  • 4) faites un calcul de probabilités

 

  • 5) Répétez vous la phrase « Restons Zen »

 

  • 6) Faites un exercice de respiration lente

 

  • 7) Mettre de la musque douce, pas énergique

 

  • 8) Méditez avant de prendre le volant

  • 9) Souriez à tous ceux que vous croiserez en voiture

 

Pour en savoir beaucoup plus

Envie d’en savoir plus ?

Vous voulez surmonter votre stress de manière sure et efficace ?

Je ne prétend pas être un expert en médecine, loin de la.

Mais j’ai des connaissances plutôt poussées dans le domaine du stress et de la relaxation.

Grâce au programme que j’ai mis au point, le stress en voiture ne vous causera plus aucun souci dans un avenir proche

Pour en savoir plus sur le stress, ces liens vous seront utiles:

Comment gérer le stress de manière facile et efficace

L’origine du stress dans son ensemble

Conséquences du stress

  • à votre santé