Comment savoir si on est stressé ?

Salut, dans cet article, nous allons voir ensemble comment savoir exactement si on a le stress bon ou mauvais, plus précisément, les symptômes du stress.

C’est à dire, le système sympathique, et le système parasympathique.

Les deux étant reliés directement au système nerveux central remontant dans le cerveau limbique via la colonne vertébrale.

Symptômes courants du stress

Parmi les symptômes les plus courants, il y a :

  • Les troubles du sommeil.
  • Les gastrites
  • Les palpitations cardiaques.
  • Les pulsations des muscles des paupières.
  • l’angoisse permanente.
  • Les troubles liés à l’alimentation comme un dérèglement de l’appétit.
  • Une augmentation de la tension artérielle.

Une diminution de l’activité parasympathique, ce qui signifie une exposition à tous genres de maladies.

Donc une moins bonne défense immunitaire.

Une tendance à vouloir soulager ce qu’on ressent avec des produits divers et variés comme des médicaments et encore d’autres psychotropes comme le cannabis, la cigarette ou l’alcool.

stress à haute dose

À plus haute dose, quand j’entends dose, c’est la dose de cortisol produite par votre cerveau, il peut s’en suivre de graves lésions internes.

Comme des infarctus, des AVC, des ulcères, et même certains cancers.

Tous sont liés à un dérèglement direct du au stress.

Psychologiquement, le stress à haute dose peu engendrer de multiples complications comme :

  • Les troubles aigus de l’anxiété.
  • Une dépression sévère accompagnée de burnout.
  • Des dissociation de la réalité.
  • Et même dans les cas les plus extrême le suicide.

La cortisol dans le corps

Notre corps fabrique continuellement de la cortisol

En fait, tous les animaux sur terre fabriquent de la cortisol.

Cela ne date pas d’hier, ça fait des millions d’années.

Le cerveau primitif en fabrique, celui-ci a pour objectif le premier des réflexes humains type  » fuite, combat ».

Ils ont joué un rôle dominant dans notre survie il y a de ça plusieurs centaines de milliers d’années.

Aujourd’hui, elle nous rappelle que l’on est humain en agissant sur nous.

Nous sommes pas des machines créées pour faire métro-boulot-dodo mais bien pour vivre.

Pour clôturer cet article

Pour finir cet article, je vais vous donner la différence entre le stress que l’on peut utiliser à des fins personnelles, pour arriver à nos objectifs, comme le font les athlètes de haut niveau.

Et le stress, qui lui provoque des aliénations aussi bien physiologiques que psychologiques.

Le bon stress

Comme je viens de le dire, le bon stress nous sert au quotidien pour nous dépasser.

Cela libère en nous une dose de cortisol suffisante pour augmenter nos capacités aussi bien physiques que intellectuelles.

Sur une échelle de zéro à 100 % de stress, je dirais qu’on se trouve environ à 20 %.

Le mauvais stress

Le stress néfaste, quant à lui, comme je l’ai dit plus haut est à l’origine d’énormément de maladies mentales et physiques.

Je ne vais pas réécrire ce que j’ai écrit plus haut, mais si cette partie-là du stress n’existait pas, la queue chez le médecin et dans les hôpitaux diminuerait de moitié.

Sur une échelle encore une fois de zéro à 100, je dirais que l’on utilise entre 20 et 100% de nos capacités de stress, ceci activant la réaction primaire du » fuite, combat ».

Voici quelques liens vers des articles qui pourront vous aider.

conséquences du stress

Comment gérer le stress

Stress et insomnie

 

Annuaire partenaire :

BoosterBlog.com

http://www.boosterblog.com