Salut, nous allons voir ensemble les symptômes du sevrage de tabac après avoir arrêté de fumer.

Nous allons voir aussi toutes les techniques pour pouvoir passer un sevrage sans trop de complications.

Et enfin, Nous allons conclure par donner une séries d’exercices à faire pour surmonter le sevrage.

Pourquoi les symptômes du sevrage de tabac sont-ils si durs ?

Arrêter de fumer quand on est en dépression.

Une personne qui se décide à arrêter de fumer alors qu’elle se trouve dans une situation, qui favorise l’état de stress et de dépression, peut quand même arriver à arrêter.

Mais ne met pas toutes les chances de son côté.

Elle à bien plus de chances de faire une rechute due au facteur de stress qu’elle subit au quotidien, il est préférable de s’arrêter de fumer quand tout va bien, plutôt que l’inverse.

Lorsque l’on arrête de fumer, il ne doit y avoir que peu de stress, il faut les meilleures conditions possibles pour passer les symptômes du sevrage de tabac.

 Le bon moment pour arrêter de fumer et affronter les symptômes du sevrage de tabac.

Il n’y à pas de moment idéal pour arrêter de fumer, il y a juste des occasions à saisir.

Repérez un moment opportun, comme un surfeur sur des vagues, de toutes façons, vous avez des chances de tomber.

C’est comme le vélo, au début, on a du mal, mais après plusieurs essais, on y arrive, ne vous focalisez pas sur les pensées comme « j’attends le bon moment », sinon, il ne se présentera jamais.

Les difficultés du sevrage à cause d’une molécule.

La dépression que tout le monde ressent, qui donne aux personnes cette envie abominable de s’en griller une petite, c’est à cause d’une molécule présente dans la cigarette.

Cette molécule s’appelle la « nicotine », c’est la nicotine qui provoque une décharge de dopamine dans le cerveau.

D’où le fait que la 1er cigarette dans une vie fait tourner la tête (dû à une surdose de dopamine dans le cerveau, et d’un manque de récepteurs pour les accueillir).

Ce que provoque cette molécule.

La dopamine provoque chez TOUS les êtres vivant une sensation d’extase, le cerveau la fabrique quand nous nous reproduisons par exemple.

Elle donne aussi un certain sentiment de ré confort, et provoque une dépendance pour TOUTES les choses qui nous en procure.

Comme quant on mange bien ou que l’on passe 20 minutes à faire un effort, on en fabrique également.

Effet du sevrage de cette molécule sur le cerveau

Notre cerveau, habitué à recevoir sa dose de dopamine quotidienne, ne comprend pas pourquoi il ne reçoit plus rien.

Il cherche alors par tous les moyen à retrouver cette dose de dopamine.

D’où le fait du manque et parfois, de dépression liée à ce manque.

Le cerveau à fabriquée plus de récepteurs de dopamine pour accepter celle fournie par la cigarette.

D’où le fait que l’on consomme de plus en plus de cigarettes pour se sentir bien.

 A quelle moment notre cerveau entre en rupture de dopamine?

La dépression qui peut suivre juste après le début du sevrage, en général quelques que heures après (entre 24 et 72h après la dernière cigarette consommée).

Il devient très urgent de faire quelque chose, d’où le fait que l’individu qui arrête de fumer ressent toute cette énergie q.

Quand il ne trouve pas d’activité, il s’ennuie et ne peut s’empêcher de penser à la cigarette (une petite et tout est fini, plus de problème).

Comprendre le fonctionnement des récepteurs à dopamine

Notre cerveau a naturellement des récepteurs à dopamine.

Il doit y en avoir pour justement avoir cette sensation de plaisir et de légèreté, après un bon repas ou une séance de sport par exemple.

Le surplus de dopamine apporté à notre cerveau par la cigarette, fait fabriquer au cerveau de nouveaux récepteurs pour pourvoir accepter plus de dopamine en réponse à celle apportée par la cigarette.

D’où le manque, il faut passer le sevrage pour que ces récepteur se suppriment naturellement.

Comment faire en sorte que les symptômes du sevrage de tabac soient le plus simple possible?

Le plus simple pour remplacer l’apport en dopamine créé artificiellement par la cigarette, c’est de faire du sport, manger sans se priver ( quitte à prendre du poids), faire l’amour souvent (autant de fois que possible par jour), trouver une activité qui vous rend heureux une fois terminée (elle ne doit pas être associée à la cigarette!).

repousser ses propres peurs (cela créé de la dopamine) comme faire un saut à l’élastique par exemple.

Comment faire du sport tous les jours pour un ancien fumeur?

Pour quelqu’un qui vient d’arrêter de fumer, il est très difficile de faire du sport tous les jours, surtout dans son esprit.

La plupart des fumeurs qui viennent d’arrêter de fumer ont tendance à penser qu’ils doivent courir 10km par jour, faire 100 pompes, faire 50 tractions et manger des œufs crus dans un verre dès le matin…

Tout ça, c’est des conneries.

Il n’est pas nécessaire d’en faire plus que l’on en est capable.

Pire, si on le fait, on a de grandes chances d’échouer et de reprendre la cigarette par abandon (c’est trop dur pour moi).

Commencez par faire 20 minute de course en trottinant est LARGEMENT suffisant.

Il faut que vous soyez capable de chanter la marseillaise tout en trottinant.

Si vous êtes essoufflés, ne vous arrêtez pas et marchez simplement rapidement.

Vous devez toujours pouvoir chantez en marchant.

Faite le tous les jours, 1 fois par jours, ne dépassez pas les 2 fois par jour sous peine d’avoir trop de courbatures le lendemain et ne plus pouvoir le faire.

La dopamine par la nourriture ?

L’apport en dopamine par la nourriture est pour tous le monde le plus simple, il bien plus facile de manger que de courir…

Cela est néanmoins normal de vouloir manger plus.

Pour ceux qui ne le savent pas, la cigarette fait grossir les femmes et maigrir les hommes.

La cigarette consomme aussi environ 130 calories par cigarette fumée.

D’où cette envie de manger.

Cela peut faire peur à certains, mais comme je le dit tout le temps, « il est plus facile de perdre 5 kilos, que de s’empêcher de fumer 5 paquets de cigarettes ».

De l’amour et de la dopamine

Pour ce qui est de faire l’amour pour avoir de la dopamine, c’est un très bon moyen d’en avoir.

Je conseille fortement de coupler ça avec les séances de sport que je vous préconisent une fois par jours.

Il ce peut qu’au départ, vous éprouviez du mal à trouvez l’orgasme.

Cela est dû aux pensées tournées vers la cigarette

Comme je l’ai dit dans un autre article, concentrez TOUTES vos pensées sur ce que vous faite, pas sur ce qui vous tracasse.

Repousser ses limite pour la dopamine

Le fait de repousser ses propres limites pour avoir de la dopamine est un des meilleurs moyens de faire un sevrage.

En effet, faire par exemple un saut à l’élastique provoque au moment de sauter un surplus d’adrénaline.

S’en suit après avoir surmonté un obstacle que l’on pensait infranchissable, une poussée violente de dopamine (plus qu’avec une cigarette).

Réfléchissez donc bien à comment vous pouvez dépasser vos propres limites.

ce qu’il faut en conclure (la dopamine)

 

  • Faire 20 minute de sport tous les jours (sans excès et sans exception)

 

  • faite l’amour 3 fois par jours (si possible)

 

  • mangez autant que vous le voulez (attention à ne pas manger trop gras ou trop sucrer)

 

  • Trouvez un moyen de dépasser vos propres limites (intelligemment)

 

Quelles sont les outils adéquats pour ne pas déprimer pendant le sevrage

 

peut ont manger sans avoir les paradoxe?

Pouvoir manger autant que l’on désire le faire apporte toujours un paradoxe, le paradoxe du « je vais grossir » n’est-il pas vrais ?

Il existe une foule de choses que l’ont peut manger sans craindre de grossir au long terme.

Mieux, ceci vous donnera une nouvelle jeunesse, la santé et une meilleure constitution physique.

Les fruits secs (naturellement sec)

Les fruits secs sont utilisés par les 1er hommes sur terre.

Leur alimentation se constituait bien souvent de ce genre de fruit.

Vous pouvez en consommer 1 kilo par jour sans craindre pour votre santé.

Les amandes, les noisettes, les châtaignes, les noix de toutes sortes, les cacahuètes et les pistaches sont de très bons exemples de fruits secs à consommer sans modération pour un nouveau « ancien fumeur ».

Il faut néanmoins varier pour ne pas se dégouter.

Les fruits secs (déshydratés)

Les fruits secs déshydratés sont aussi un excellent moyen de manger des fruits et de pouvoir les emporter partout avec soit.

Les fruits de ce genres comme les raisins, les abricots, les bananes, les poires, les myrtilles, les pruneaux, les pèches, les papayes, les melons, la mangue, le kiwi, les figues, les dattes, les cerises et les tomates.

Les légumes à chaque repas

Essayez de manger des légumes différents à chaque repas si possible.

Vous pouvez abuser des légumes jusqu’à que trop manger sans suive, du moins dans les 1er mois de votre arrêt du tabac.

Privilégiez de moins manger le soir et manger en conséquence le midi, quitte à faire une sieste après le repas.

Du moment que vous mangez votre portion de légume (entre 600g et 1 kg), en comptant l’entrée, le plat et le dessert (fruits secs ou non)

Les viandes

Privilégiez les viande pauvre, en d’autre terme, le poisson est un très bon exemple.

Pour ceux qui n’ont pas les moyens de manger n’importe quel poisson en barquette ou surgelé, privilégiez les œuf.

Pareil que pour les fruits secs, les 1er hommes s’en nourrissaient.

Vous pouvez très bien manger une omelette à chaque repas si ça vous plait, mais gare au dégout.

Les fruit de mer

Les fruits de mer sont un bon compromis.

Il sont nourrissants, apportent tout ce que les autres viandes peuvent vous fournir.

Et comme pour les œuf, les 1er hommes en mangeaient assez fréquemment, il est nécessaire d’en manger tout aussi fréquemment.

Les 1er homme et nous

Nous avons un énorme point en commun avec les 1er hommes.

Si notre cerveau à des différences notables, notre système digestif lui est pratiquement identique à celui des premiers hommes.

Ce qui veut dire que non seulement nous digèreront pratiquement comme eux, mais aussi que leur nourriture principale est exactement la même que nous.

Ce qui signifie que manger des viandes comme le bœuf ou le porc ne sont pas naturelles à notre système digestif.

Il faut savoir que nous ne digérons que 20% d’un steak de bœuf, notre faculté à êtres omnivore vient tous droit de l’ère glacière.

En l’absence de plante comestible, notre métabolisme s’est mis à s’habituer a consommer de la viande comme le mammouth de l’époque en question.

Contrairement à ce que l’ont pourrait croire, ce sont les aliments que l’on mangeait avant l’ère glacière qui ont développés notre intelligence d’aujourd’hui.

Manger comme les 1er hommes nous apporte beaucoup plus de bienfait que les barbecues américains à base de cote de bœuf.

Même si, je vous l’accorde, bien cuisiné, s’est très bon au niveau du palet.

Une bonne alimentation est un bon départ pour combattre les symptômes du sevrage de tabac.

Pour mettre toutes les chances de son coté et ne pas tomber dans la dépression ou le ressassement de l’arrêt du tabac, bien manger comme je l’ai indiqué plus haut, est nécessaire pour non seulement produire de la dopamine, mais aussi pour limiter la prise de poids sans se priver de manger autant que l’on en a envie.

Et aussi faire en sorte que votre corps ce regénere plus vite.

Conclusion des aliments adéquates pour vous aider.

  • Viandes maigres (poissons, œufs etc)
  • légumes à chaque repas (midi et soir entre 600g et 1kg)
  • Fruits secs (naturels) pour les grignotages
  • fruits secs (déshydratés) pour les grignotages
  • fruits (toutes sortes) pour les desserts
  • Boire un grand verre d’eau au réveil et au couché (évite le bouchage des artères au long terme)

 

 

Pour plus d’informations sur le sujet, rendez vous sur les articles suivants:

Arrêter de fumer en 7 étapes

Comment surmonter le sevrage

Patchs anti tabac: Conseils et astuces

 

Blog pour vous aider dans l’arrêt du tabac et le sevrage tabagique :